Alimentation intuitive : l’approche anti-régime

Je me demande souvent pourquoi les régimes restent aussi populaires malgré leur taux d’échec phénoménal. La réalité, c’est que bien qu’on sache que 95% des régimes échouent et que 60% des gens reprennent encore plus que le poids initial après 5 ans, vous savez qu’il est possible à court terme de voir une perte de poids. Et quand on souhaite une perte de poids, on la veut maintenant! On est pris dans un “spin mental” et on croit vraiment que cette perte de kilos est un besoin immédiat et vital!

Le problème, c’est que l’effet du régime ne dure pas! Le poids est repris et on recommence. Plus les années passent et plus les tentatives sont fréquentes, plus il est difficile de perdre du poids. Le corps n’est pas fou, il se protège contre ces périodes de famine en ajustant son métabolisme. Et en plus d’avoir des impacts sur notre corps, les régimes affectent notre état mental! Vous vous sentez en échec, vous sentez que vous manquez de volonté et vous méprisez votre corps. Votre corps, cette machine exceptionnelle, votre maison.

La définition de la folie selon Albert Einstein c’est de refaire toujours la même chose, et d’attendre des résultats différents.

Je vous parle de régimes parce que c’est important de bien comprendre les enjeux pour réellement s’ouvrir à une autre option qui, certes, ne vous garantira pas de perte de poids phénoménale en quelques semaines, mais bien une perte de poids durable et un poids qui est le vôtre! L’approche de l’alimentation intuitive propose d’écouter votre corps pour retrouver votre poids naturel, sans restrictions ni privations. Les grandes lignes sont établies par les nutritionnistes Evelyne Tribole et Elyse Resch et traduites par Karine Gravel Dt.p.

Les 10 grands principes de l’alimentation intuitive

  1. Rejeter la mentalité des diètes qui crée de faux espoirs
  2. Honorer sa faim lorsqu’elle est modérée
  3. Se permettre de manger tous les aliments souhaités
  4. Cesser de catégoriser les aliments comme étant « bons » ou « mauvais »
  5. Considérer sa sensation de satiété pour savoir quand cesser de manger
  6. Découvrir la satisfaction et le plaisir de manger
  7. Vivre ses émotions sans nécessairement utiliser la nourriture
  8. Respecter son corps tel qu’il est, au moment présent
  9. Être physiquement actif par plaisir, et non pas pour perdre du poids
  10. Honorer sa santé et ses papilles gustatives par ses aliments préférés

Si cette approche vous attire, Muula offre un 30 jours de coaching virtuel pour vous initier aux bases de l’alimentation intuitive ainsi qu’un programme en ligne de 12 semaines pour l’intégrer solidement à votre quotidien.

On nous rapporte souvent que le temps des Fêtes est une période durant laquelle on mange trop et on se sent souvent “trop plein”. L’offre de nourriture est tellement grande en si peu de temps que plusieurs personnes se sentent démunies et souvent mal outillées pour traverser cette période. Voici donc quelques trucs pour intégrer l’alimentation intuitive à votre temps des Fêtes cette année!

4 clés pour intégrer l’alimentation intuitive à vos soupers de Noël

1. N’affamez surtout pas votre corps

Tel que mentionné dans l’article 6 trucs pour des Fêtes zen, se restreindre de manger dans la journée en prévision du repas du soir ne vous aidera pas à manger calmement et avec plaisir. Ce comportement affamera votre corps qui sera dans un mode panique et ne pensera qu’à la nourriture! Dès votre première bouchée, vous sentirez un besoin urgent de manger et souvent beaucoup trop! Votre corps tente de vous protéger car il craint une prochaine période de “famine”. Vous ne serez donc pas dans un état souhaitable pour écouter les messages que votre corps vous envoie. Assurez-vous donc de bien manger 3 repas et 3 collations pour garder votre corps zen.

2. Donnez-vous la permission

Cette étape ne se fera pas en un claquement de doigt, surtout si vous avez suivi des règles pour votre alimentation durant des années. Vous devez vous laisser le temps de croire réellement que vous pouvez manger de TOUT et que ces aliments sont permis et disponibles tout au long de l’année. Vous devez y croire avec votre tête, avec votre corps et avec votre coeur. Si vous le croyez avec votre tête simplement parce que je vous le dis, mais qu’au fond, vous ressentez la peur dans tout votre corps qu’en vous permettant de manger des desserts et du pain au repas, vous prendrez assurément du poids, vous devez creuser davantage.

Vous pouvez demander de l’aide d’une personne spécialisée en alimentation intuitive, elle saura vous guider et vous épauler dans votre démarche. Les aliments que vous croyez “mauvais” et “engraissants” ne le sont pas plus ni moins qu’une pomme ou une salade. Entre 100 calories de salade ou 100 calories de sucre à la crème, les 100 calories de sucre à la crème ne vous feront pas plus engraisser, c’est la même quantité d’énergie pour votre corps! La différence est que, pour une même quantité d’énergie, vous devez manger moins de sucre à la crème que de salade, car la densité énergétique du sucre à la crème est plus grande. Et lorsqu’on ne sait pas comment écouter les messages de notre corps, on ne peut pas savoir quand on n’a plus faim, donc on mange trop et c’est là qu’on peut accumuler des kilos en trop! La solution n’est pas de démoniser une catégorie d’aliments, mais bien d’apprendre à décoder le langage de votre corps avec l’alimentation intuitive.

Rappelez-vous, en regardant les aliments qui vous font plus peur, qu’il sont permis et qu’ils seront toujours une option. Avec le temps, vous sentirez profondément en vous que c’est sécuritaire et que vous pouvez réellement manger de tout en écoutant votre corps!

 

3. Prenez une pause avant de manger

Avant de manger, prenez quelques secondes pour être présent à votre assiette et pour sortir de votre tête. Respirez profondément et observez la présentation, les couleurs de ce que vous vous apprêtez à manger. L’idée est de sortir de l’automatisme pour être présent davantage aux messages de votre corps. Vous n’avez pas à vous retirer dans une pièce avec votre assiette, il est vraiment possible de prendre quelques secondes avec vous-même avec tous les invités pour observer, sentir et goûter. Avec l’habitude, vous deviendrez plus présent à vos sensations et pourrez observer davantage vos 8 faims : faim des yeux, faim du nez, faim de la bouche, faim de l’estomac, faim des cellules, faim du mental, faim du coeur et faim des oreilles (pour plus de détails : http://muula.ca/cours/project/outils-pour-manger-en-pleine-conscience/).

Prenez l’habitude de prendre des courtes pauses en mangeant pour vous recentrer sur vous-même, vos sensations et les messages de votre corps. Les soupers en groupe ajoutent un défi supplémentaire puisqu’il est encore plus facile d’être emporté dans des discussions et en le temps de le dire, votre assiette est vide! Pratiquez-vous à prendre l’habitude de déposer vos ustensiles pour être présent à votre faim et votre corps.

 

4. Rappelez-vous l’importance de l’équilibre et non de la perfection

Il est normal de se sentir un peu trop plein quelques fois. Être un mangeur intuitif ne veut pas dire de toujours manger exactement lorsque vous ressentez la faim et cesser lorsque vous n’avez plus faim. Ces règles vous maintiendraient dans un carcan de contrôle et vous seriez alors en train de faire le régime des signaux de faim et de satiété. Wow! J’espère que je ne vous ai pas perdu!!

La philosophie de l’alimentation intuitive est d’écouter son corps et d’être conscient lorsqu’on mange trop ou lorsqu’on mange sans avoir faim. Même les éternels mangeurs intuitifs mangent leurs émotions! Mais lorsqu’ils le font, ils en ont conscience et savent que le lendemain, leur corps s’adaptera et demandera probablement moins de nourriture. Le corps connaît l’équilibre. Ceci dit, il est NORMAL de manger pour vivre une expérience sensorielle et pour le plaisir quelques fois même si nous n’avons plus faim, encore plus dans un contexte social où la nourriture est au centre des rencontres. Se sentir trop plein quelques fois n’est pas la fin du monde! Vous ne prendrez pas automatiquement de poids et vous ne valez pas moins pour autant! C’est une sensation temporaire et votre corps et système digestif s’en chargeront, c’est leur rôle et vous pouvez leur faire confiance.

En espérant que ces quelques trucs vous aideront à profiter encore plus de ce temps de réjouissances cette année!


 

Source : Mann, T., et collaborateurs(2007). “Medicare’s Search for Effective Obesity Treatments : Diets are not the Answer”, The American Psychologist, 62(3), p. 220-233.