Quand on a fait plusieurs tentatives pour perdre du poids dans sa vie, on finit par se décourager. Pour éviter de toujours refaire la même erreur, la prochaine étape est donc d’aller à la source. Qu’est-ce qui vous pousse à vouloir vous priver? Qu’est-ce qui vous fait trop manger?

Ce n’est pas difficile d’aller à la source quand on sait le chemin pour s’y rendre. Pourtant, rarement j’ai rencontré des femmes qui pouvaient me dire exactement ce qui les poussait à trop manger même après des années de travail sur elles-mêmes. La croyance est tellement forte que de perdre du poids va régler le problème. Ça ne règle malheureusement pas la source, car elle est pratiquement toujours émotionnelle. On ne change pas ses émotions ou son estime de soi en perdant du poids. Je sais, c’est très gros ce que je vous dis là et j’en suis tout à fait consciente! Mais lisez la suite, vous allez comprendre ce que je veux dire….Penser qu’être bien, heureuse, libre en devenant plus mince est équivalent à croire que si ma voiture a besoin d’un nouveau silencieux ou de réparer le moteur, qu’un changement de couleur va tout régler. Les émotions sont à l’intérieur de vous, le poids est à l’extérieur. Changer l’extérieur ne règle pas l’intérieur. C’est pour ça que toutes vos tentatives passées ont échoué.

Pour ne pas vivre vos émotions, vous les mangez, mais les émotions ne partent pas pour autant. Vos peurs, votre sabotage, votre tristesse, votre colère, votre non amour inconditionnel de vous-même sont les grands responsables de votre prise de poids, mais même en les mangeant, vous ne vous aimez pas plus, vous apaisez la douleur temporairement. Après, vous n’êtes pas fière de vous et vous croyez qu’une diète vous permettrait de ne plus vous sentir aussi mal. Ce qui vous a fait manger pour commencer n’est pas observé ou vécu. Vous êtes mieux temporairement seulement, car le problème est plus profond.

Savoir que vivre une émotion nous évite de la manger est magistral en soi et en même temps, c’est simple à comprendre. Vous vous donnez la chance de ressentir l’émotion et tadam! le goût de manger disparait. C’est inconfortable, mais c’est aussi inconfortable de manger trop. Je suis une grande fervente de prendre soin de soi. Et pour moi, priver ou gaver son corps, n’est pas prendre soin de soi. C’est important de se rappeler qu’on a juste un corps et si on n’en prend pas soin, on ne peut pas en avoir un autre. Prendre au sérieux notre rôle qui est de nous écouter quand une émotion se manifeste pour ne pas la manger est un énorme service que l’on rend à notre corps et à nous en même temps. Vivre les émotions est sain pour le corps; les garder à l’intérieur est toxique.

Si vous avez envi de prendre cette voie vers une plus grande écoute de vous-même pour vous permettre de vous débarrasser des kilos que vous avez en trop, je vous remercie de la part de votre corps. Et vous n’avez pas à traverser ce chemin seule! Je suis là pour vous!

 

xxx

Guylaine