Cesser de manger ses émotions et vaincre les troubles du comportement alimentaire

Sentez-vous que vous mangez trop?
Sentez-vous que vous mangez même lorsque vous n’avez pas faim? Vous sentez-vous coupable?
Vous pouvez mettre un terme à tout ça une bonne fois pour toutes!

Réservez une séance de coaching gratuite!

Cesser de manger ses émotions et vaincre les troubles du comportement alimentaire

Sentez-vous que vous mangez trop?
Sentez-vous que vous mangez même lorsque vous n’avez pas faim? Vous sentez-vous coupable?
Vous pouvez mettre un terme à tout ça une bonne fois pour toutes!

Cesser de manger ses émotions et vaincre les troubles du comportement alimentaire

Sentez-vous que vous mangez trop?
Sentez-vous que vous mangez même lorsque vous n’avez pas faim? Vous sentez-vous coupable?
Vous pouvez mettre un terme à tout ça une bonne fois pour toutes!

Où vous situez-vous?

Si vous avez un comportement alimentaire perturbé ou croyez souffrir d’un trouble alimentaire clinique, vous êtes au bon endroit! Nos programmes en ligne et notre coaching unique s’inspirent des meilleures pratiques pour vous aider à retrouver vos signaux de faim et de satiété, mettre un terme aux compulsions alimentaires et atteindre votre poids naturel.

Est-ce que je mange mes émotions?

Lorsqu’on mange nos émotions, il est fort possible que nous mangions au-delà de notre faim et que nous prenions du poids.

Vous croyez peut-être manquer de volonté et vous êtes tellement habitué à “manger vos émotions” que ce comportement vous semble normal et qu’il est impossible de vous en sortir. Sachez que vous êtes loin d’être seul!

Ce comportement n’est pas un manque de volonté, mais plutôt un mécanisme d’adaptation très évolué, un mécanisme de survie dont votre corps s’est équipé. C’est votre bouée de sauvetage à vous. Vous ne pouvez pas la laisser aller d’un coup, car vous devez réapprendre à nager avant.

Si vous répondez oui à une ou plusieurs de ces affirmations, vous mangez probablement vos émotions.

  • Il m’arrive de manger pour combler un vide
  • Il m’arrive de manger pour fuir une sensation désagréable
  • Il m’arrive de m’isoler pour manger
  • Il m’arrive de manger de grandes quantités de nourriture sans réellement avoir faim et de me sentir coupable par la suite
  • J’ai toujours l’impression de trop manger
Est-ce que j’ai des rages d’aliments? (cravings)

Il est possible qu’éviter des aliments que vous aimez vous mène éventuellement à en manger en excès. La privation vous mène inévitablement à l’excès.

Si je vous dis, “Ne mangez pas de chips!”, votre cerveau entend “Des chips, où sont les chips!”. Plus vous êtes strict avec votre alimentation, plus vous allez faire des excès. Souvent après l’excès, vous vivez de la culpabilité parce que vous n’avez pas été capable d’en prendre moins, parce que vous en avez encore trop manger ou parce que vous manquez de volonté par rapport à cet aliment… et vous décidez d’éliminer une fois de plus cet aliment. Et ça repart!

Au contraire de vous priver des aliments que vous aimez, vous devez apprendre à les réintégrer dans votre alimentation, un à la fois, pour que ceux-ci ne soient plus perçus comme étant mauvais. Tous les aliments doivent être perçus comme étant égaux.

Est-ce que je pense à mon poids trop souvent à mon goût?

On vit dans une société où ne pas aimer son corps est “normal”, mais est-ce réellement sain?

Selon un sondage réalisé par Dove, seulement 4% des femmes dans le monde se considèrent belles, alors que 80% des femmes s’entendent pour dire que chaque femme a quelque chose de beau, mais ne voient pas leur propre beauté.

Nous désirons plus que tout augmenter cette première statistique.

Dans le fin fond, ce qu’on cherche en voulant perdre du poids, c’est d’être bien dans notre peau. Et quand on s’arrête pour regarder cette statistique désastreuse de Dove, on peut imaginer l’espace que ça prend dans la vie des gens qui ne s’aiment pas (travail, relations personnelles, intimité…). C’est terrible de voir l’impact que ça peut avoir dans sa vie de détester son corps autant. Il est donc tout-à fait normal de souhaiter améliorer son sort! Le problème est plutôt dans la manière qu’on choisit pour améliorer son sort. Cette manière peut être plus contre-productive en affamant son corps et en le faisant souffrir. En faisant des actions pour “prendre soin de nous”, on ne réalise pas, qu’au fond, on ne fait que détester encore plus son corps.

Certains régimes font même croire que vous allez perdre du poids à un endroit spécifique, ce qui est impossible! En fait, le gras est réparti sur notre corps, emmagasiné dans des cellules réservées à cet effet. À partir du moment où on perd du poids, ce sera premièrement nos muscles qui en souffriront, et si on finit par perdre du gras, on n’a aucun contrôle sur l’endroit de notre corps où ça paraîtra.

Donc avec tout ça, quelle est la solution? Choisir quelqu’un pour vous accompagner à mettre moins d’énergie, moins d’attention sur votre corps et mettre votre attention là où ça compte, où vous avez du pouvoir ; c’est-à-dire l’aider à voir quand il a faim et quand il n’a pas faim pour atteindre votre poids naturel. C’est là que vous prenez réellement soin de vous.

Est-ce que je perds et reprends toujours le poids que j’ai perdu?

Lorsque vous faites un régime (ou même ‘’faites attention’’ à ce que vous manger), votre corps est mis en état de restriction. Vous vous mettez à contrôler ce que vous mangez. Souvent, vous remarquez que le poids diminue rapidement. Ce que vous perdez, en fait, c’est principalement des muscles et de l’eau en premier. Le corps aura tendance à garder le gras en guise de protection; pour lui c’est un peu comme une armure pour se défendre.

Pendant le régime (ou quand vous “faites attention”), d’un côté vous recevez des compliments de votre entourage par rapport à vos efforts pour perdre du poids. De l’autre côté, vous vous sentez peut-être plus fatigué, irritable, frustré et il est de plus en plus difficile de suivre le régime. Vous vous mettez à avoir des pertes de contrôle alimentaires, des crises, des rages, des compulsions et vous vous accusez de manquer de volonté, de ne pas en faire assez, de ne pas être assez bon.

Puis, à un certain moment, vous flanchez : toutes les règles, restrictions que vous vous étiez imposées prennent le bord. Et de là, vous vous remettez à manger comme vous le faisiez avant le régime. Et vous reprenez fort probablement le poids que vous avez perdu et probablement plus. Vous êtes revenu à la case départ et toujours aussi (et même plus) insatisfait de votre corps. Vous décidez de refaire un régime…et c’est reparti.

Si vous vous reconnaissez, c’est que vous avez été dans le cercle vicieux des régimes. Et si vous ne réussissez pas à garder le poids perdu, c’est parce que les régimes sont voués à l’échec. Pas que vous n’êtes pas bon ou pas capable de suivre ces règles, mais que le corps tente de se protéger et fera tout pour que vous gardiez votre poids! Il est important d’apprendre à travailler avec son corps et non contre lui, car inévitablement, c’est lui qui va gagner.

Est-ce vous êtes découragé de ne jamais arriver au poids que vous souhaitez?

Chaque corps est différent; il a toujours existé une diversité corporelle. Par contre, ce que la société nous projette est ce modèle unique de beauté, soit d’être mince, sans imperfection, aux courbes parfaites. Rappelez-vous, ce n’est qu’une minorité des femmes qui ont le corps d’une mannequin.

Il est possible que le poids que vous souhaitez peser ne soit pas celui que votre corps soit conçu de peser.

Apprendre à aimer son corps tel qu’il est, aujourd’hui, est un grand pas essentiel à faire et nous pouvons vous aider. Apprendre à l’aimer ne veut pas dire d’abdiquer, mais plutôt de réellement prendre soin de soi en mettant son énergie là où on peut réellement faire une différence. C’est le plus beau cadeau que vous puissiez vous faire.

Contrôler votre alimentation est devenu insoutenable? Mais vous ne voyez pas d’autres façons de faire.

Vous n’êtes pas seul à vous sentir dans cette situation. C’est le message populaire qui est soutenu. Plus vous vous contrôlez, plus cela signifie que vous avez de la volonté, que vous faites ce qui est bon pour votre corps.

Par contre, plus l’alimentation est contrôlée, plus il y aura des pertes de contrôles, et fort probablement votre relation avec l’alimentation en devient perturbée. Manger commence à prendre trop de place.

Que faire? Ajouter de la flexibilité à votre alimentation! Demandez-vous avant de manger, qu’est-ce que j’ai vraiment ENVIE de manger. Qu’est-ce qui serait satisfaisant pour mes sens, mon corps et ma tête. En pratiquant l’alimentation intuitive ou la pleine conscience alimentaire, en parallèle du reste de la démarche, il devient possible de manger tous les aliments (Oui, même ceux que vous mangez toujours trop habituellement!), et d’arrêter quand vous n’avez plus faim, tout simplement. Mais comme pour réapprendre à marcher après une blessure à une jambe, vous devez faire de la réhabilitation, être accompagné. C’est la même chose avec l’alimentation.

Manger est beaucoup plus qu’une question de nutriments et d’aliments. Manger c’est un partage, c’est la culture, c’est un plaisir!

Sentez-vous que vous mangez juste trop, sans savoir comment manger juste assez?

Ah! La fameuse satiété, cette sensation du corps qui indique lorsque vous n’avez plus faim.

À force de faire des régimes, vous vous êtes fié à des signaux externes (ex. plan alimentaire) pour savoir quelle quantité manger et à quels moments. Par contre, la satiété est une sensation qui se retrouve à l’intérieur de votre corps. Rassurez-vous, nous avons tous ce signal; il suffit de le retrouver et il est possible que ça prenne de l’aide pour y arriver.

Observez le contexte dans lequel vous manger. À table? Devant votre ordinateur? Debout? En auto? Combien de temps cela vous prend-t-il pour manger? Ce sont tous des éléments qui peuvent avoir une influence sur les signaux que vous ressentez lorsque vous n’aurez plus faim.

Dans un premier temps, commencez par ralentir! Sinon il sera difficile pour votre corps de vous aviser quand c’est assez!

Dans un 2e temps, prenez conscience des aliments que vous mangez par vos sens. Manger est beaucoup plus satisfaisant lorsqu’on est présent à notre assiette que présent à notre série préférée à la télé.

Il est aussi possible que vous mangiez trop à un repas, car vous n’avez pas manger suffisamment durant la journée. Assurez-vous de manger régulièrement dans votre journée. Je ne le répéterai jamais assez : 3 repas et 3 collations! C’est la première étape pour retrouver son signal de faim et de satiété!

Pensez-vous qu’en perdant ces 10 livres-là, tout irait mieux dans votre vie?

C’est une pensée qui vous suit continuellement, jour après jour et ça sonne vraiment comme une vérité pourtant. J’aimerais que vous vous posiez plutôt la question : qu’est-ce que ça changerait dans ma vie d’avoir ces 10 livres en moins? (Si pour vous ce sont plutôt 20 livres, 30 livres, 50 livres, remplacez les chiffres.)

Avez-vous répondu qu’à votre emploi, tout irait mieux, que vous auriez enfin la promotion tant souhaitée, que vos collègues vous respecteraient plus? Que vous trouveriez enfin l’amour de votre vie ou que que vos ami(e)s/conjoint(e) vous aimeraient plus? Que vous pourriez enfin vous sentir bien, partir en voyage là où vous le souhaitez, vous vêtir comme vous le souhaitez. Que vous pourriez faire davantage de sorties et que vous auriez beaucoup plus confiance en vous?

Même si on croit réellement que de perdre ce poids en trop règlerait plusieurs problèmes dans notre vie, ce n’est malheureusement qu’une utopie. La solution ne se trouve pas dans la perte de poids, mais bien à l’intérieur de vous. Et c’est en étant guidé et accompagné pour atteindre ces objectifs, par exemple, “reprendre confiance en moi”, parallèlement au travail sur l’alimentation intuitive, que vous pourrez atteindre votre poids naturel, mais pas l’inverse.

Recevez gratuitement 3 mini-cours!

Surtout, vous n’avez pas à vous sentir coupable si vous vous êtes reconnu dans l’un ou l’autre de ces paragraphes! Vous étiez face à une porte close depuis bien longtemps et vous venez enfin de faire apparaître la poignée pour l’ouvrir.

Les prises de conscience nous permettent d’avancer! Soyez plutôt soulagé d’avoir enfin trouvé une solution! Vous pouvez commencer dès maintenant avec ces 3 mini-cours gratuits!

trois-mini-cours

Pour en savoir plus sur les troubles alimentaires

HYPERPHAGIE BOULIMIQUE

Il est possible que vous en souffriez si :

  • Vous avez des épisodes de compulsions alimentaires incontrôlables entrecoupées de périodes d’accalmie ou de régime strict;
  • Vous vous cachez pour manger;
  • Vous mangez sans avoir faim;
  • Vous vous reconnaissez dans l’expression “manger ses émotions”;
  • Vous mangez jusqu’à en avoir mal au ventre;
  • Vous avez honte et vous vous sentez déprimé après avoir mangé;
  • Vous êtes obsédé par la nourriture;
  • Vous êtes en surpoids ou vous souffrez d’obésité.

Si vous vous reconnaissez, nous pouvons vous aider! Prenez rendez-vous pour une séance de coaching téléphonique gratuite (valeur de 120$) ou contactez-nous 1-866-888-3208.

BOULIMIE

Il est possible que vous en souffriez si :

  • Vous êtes constamment au régime?
  • Vous consommez parfois des quantités excessives de nourriture?
  • Vous avez le sentiment de perdre le contrôle quand vous mangez trop?
  • Vous compensez vos excès alimentaires en vous faisant vomir, en utilisant des laxatifs, en jeûnant ou en faisant de l’exercice?
  • Vous êtes obsédé par votre poids et par ce que vous mangez?
  • Vous avez honte de vos excès de nourriture?

Contrairement aux personnes souffrant d’hyperphagie boulimique, les personnes qui souffrent de boulimie ont généralement un poids « normal » ou un léger embonpoint. Nous pouvons vous venir en aide. Prenez rendez-vous pour une séance de coaching téléphonique gratuite (valeur de 120$) ou contactez-nous 1-866-888-3208.

L’ANOREXIE

Il est possible que vous en souffriez si :

  • Vous avez l’impression que vous ne serez jamais assez mince?
  • Vous avez toujours l’impression d’être grosse?
  • Votre entourage vous trouve trop maigre?
  • Vous avez peur de manger?
  • Vous avez développé des stratégies pour éviter toute prise alimentaire?
  • L’exercice, la nourriture et la prise de poids sont devenus une obsession pour vous?
  • Vous n’avez plus vos règles?

Si vous vous reconnaissez dans cette description, vous pourriez être atteinte d’anorexie mentale. Heureusement, l’anorexie se soigne. MuUla n’est toutefois pas spécialisée dans le traitement de l’anorexie. Nous vous recommandons de communiquer avec Anorexie et Boulimie Québec (ANEB) qui pourra vous guider vers les meilleures services pour vous aider. 1-800-630-0907

Troubles alimentaires non spécifiés

BIGOREXIE

  • Vous avez des règles strictes face à votre alimentation et vos entraînements?
  • Vous prenez peut-être des suppléments alimentaires?
  • Vous avez l’impression d’être trop mince et jamais assez musclé?
  • Vous vous sentez coupable et même avez honte si vous ne réussissez pas à suivre les entraînements planifiés?

ORTHOREXIE

  • Vous êtes obsédé par l’idée de manger sainement?
  • Vous mettez beaucoup d’énergie dans le choix de vos aliments et à la meilleure façon de les apprêter?
  • La valeur nutritive de ce que vous mangez est le plus important pour vous dans votre alimentation?

Si vous vous reconnaissez dans l’une ou l’autre de ces descriptions, vous pourriez être atteinte d’un trouble alimentaire non spécifié. MuUla n’est toutefois pas spécialisée dans le traitement de ses troubles alimentaires. Nous vous recommandons de communiquer avec Anorexie et Boulimie Québec (ANEB) qui pourra vous guider vers les meilleures services pour vous aider. 1-800-630-0907