Notre quête de la santé nous mène peut-être dans la mauvaise direction. Effectivement, lorsqu’on parle “d’être en santé”, les gens mentionnent souvent qu’il faut bien s’alimenter et bouger. Et ces gens n’ont pas tort, car il est vrai que l’alimentation et l’activité physique peuvent être des déterminants d’une bonne santé, mais attention…

Pour nous, “bien s’alimenter” signifie plutôt avoir une saine relation avec la nourriture. Et c’est souvent là que ça se corse… Car même en suivant parfaitement à la lettre les lignes directrices de santé publique, si vous ne trouvez pas un équilibre et si votre relation à la nourriture et à votre corps est difficile, il est fort possible que votre santé globale ne soit pas à son top! Tout comme avoir un IMC (indice de masse corporelle) dans les normes n’est pas gage de santé globale. Explorons davantage cela.

Santé physique

En tant que professionnels de la santé et nutritionnistes, notre mission peut jouer un rôle majeur dans la santé physique. La place des aliments devient de plus en plus importante, la population est de plus en plus sensible aux différentes caractéristiques des aliments et leurs effets et bienfaits sur notre corps. La nutrition est une science qui intéresse la majorité de la population qui essaie de se maintenir en santé en mangeant de bons aliments et avoir le corps qu’elle désire en essayant de contrôler son poids par l’alimentation.  Malheureusement, pour plusieurs, l’acte de manger devient de moins en moins un plaisir et plus une façon de déterminer sa « volonté », ses principes et sa valeur. C’est ce qui m’amène à vous parler de la santé mentale.

Santé mentale

Notre société est  remplie de défis, de pression pour la performance, pour l’apparence physique, le titre, l’argent, et pleins d’autres aspects. La grossophobie, soit la peur des rondeurs et la peur de prendre du poids, est aussi bien présente. Toutefois, il faut se rappeler que chaque être humain est unique, a une morphologie bien à lui et à ses propres limites. On est d’accord que la santé physique est importante, mais surtout pas aux dépens de la santé mentale. Il est essentiel d’avoir une harmonie corps-esprit pour être en bonne santé globale. Avoir des valeurs sanguines parfaites, mais souffrir de dépression, d’anxiété ou de tout  autre trouble de santé mentale n’assure pas une vie heureuse.

L’harmonie corps-esprit

Dans mon travail de tous les jours, je suis très en contact avec des personnes qui ont une relation perturbée avec la nourriture et leur corps. Plusieurs se réveillent chaque matin en pensant à leur poids et leur alimentation; le plaisir de manger n’existe plus.

Quand on parle d’harmonie corps-esprit, on parle de se sentir libre avec la nourriture et son corps, d’avoir un plus grand lâcher prise et plus de flexibilité alimentaire. L’alimentation intuitive permet d’ailleurs cette connexion corps-esprit par l’écoute des signaux de faim et de satiété.  

Plusieurs personnes me partagent qu’elles ont peur de lâcher prise avec la nourriture parce qu’elles ne peuvent pas tolérer de perdre le contrôle. Il est important de rappeler que plus on essaie de contrôler ce que l’on mange selon des standards prédéfinis, plus on augmente l’envie de manger ces aliments que l’on s’interdit… C’est donc davantage cette tentative de contrôle qui mène de plus en plus à la perte de contrôle.

La santé globale

Pour nous, la santé globale englobe les deux parties : physique et mentale. Pour être en bonne santé, il n’y a rien de plus efficace que l’équilibre! Retrouver le plaisir de manger tous les aliments sans jugements. Écouter son corps et être à l’écoute de ses besoins. Arriver à faire ses propres choix en accord avec soi-même et mettre ses propres limites pour pouvoir atteindre le niveau de bonheur que l’on désire.