Le poids et la forme corporelle sont des sujets sensibles. Dans un processus d’amélioration de sa relation avec l’alimentation, imaginer entendre une remarque sur son poids peut être très anxiogène. Se préparer à répondre peut aider à diminuer son stress sur le moment. Voici donc quelques techniques d’autodéfense pour répondre aux commentaires sur le poids:

1. L’évitement
Si vous ne souhaitez pas en parler, il est possible de changer de sujet.
Exemples :
– Je n’avais pas remarqué. As-tu vu tel film?
– Ah bon. Ça fait tellement longtemps que nous ne nous sommes pas vus; je suis content(e) de te voir!

2. Le miroir
Renvoyez l’attention sur votre interlocuteur en lui demandant pourquoi il a émis ce commentaire. Quelle était son intention et quel impact était recherché? Il y a fort à parier que ça suscitera une réflexion.
Exemple : Je suis curieux(se) de savoir pourquoi tu me parles de mon poids, peux-tu m’éclairer?

3. Le bouclier
Cette stratégie assez directe s’adresse aux personnes qui n’ont pas peur de donner leur opinion. Elle permet de dire clairement que vous n’appréciez pas le commentaire et que vous aimeriez que la personne s’abstienne la prochaine fois.
Exemple : Je te remercie de t’inquiéter pour moi, mais je préfèrerais que tu ne passes pas de commentaires sur mon poids et je ferai de même pour toi.
L’humour peut aider à adoucir cette technique au besoin.

4. L’information
Manière douce de répondre, elle consiste à profiter de l’intervention pour transmettre des informations importantes. Sachez par contre que vous n’avez en aucun cas à vous faire un devoir de changer le point de vue de votre interlocuteur, qui maintiendra possiblement son avis même après la conversation.
Exemple : J’aime mieux ne pas porter attention au poids des gens. D’ailleurs, j’ai arrêté de suivre des régimes, car savais-tu qu’environ 95% des personnes qui entament un régime vont reprendre le poids dans les 5 années d’après? La perte de poids ne se maintient donc pas la plupart du temps. Maintenant, parlons d’autres choses…
Le choix de la méthode appropriée dépend bien entendu du contexte, de l’interlocuteur et de votre état d’esprit. Agissez de la manière qui vous rend plus à l’aise.

Bonne pratique d’autodéfense!