Rares sont les personnes qui n’utilisent pas les médias sociaux maintenant. Dans la dernière
décennie, la popularité de ces derniers a grimpé, ce qui influence notre vision du monde.
Instagram se démarque en particulier quand on parle de notre image corporelle. Cet album
photo (et vidéo) nouveau genre permet autant d’observer la vie de son entourage que celle de
célébrités. Cet accès continuel à des images qui représentent souvent la vie et le physique
auxquels nous aspirons peut influencer nos émotions et notre perception de notre corps. Selon
une méta-analyse publiée en 2019 (1), il y aurait un lien significatif entre l’utilisation des médias
sociaux et la perturbation de l’image corporelle.
Se rendant compte de cela, certains pourront être tentés de se déconnecter des médias sociaux.
Par contre, avant de le faire, il peut être pertinent de se questionner sur l’utilisation que nous en
faisons.

Voici quelques questions à se poser :

1. Quel est mon but en utilisant les médias sociaux?
Est-ce que je les utilise pour rester en contact avec mes amis et ma famille, pour me faire rêver,
pour me comparer?
Souvent, sans même nous en rendre compte, nous nous comparons à ce que nous y voyons;
même principe que pour les magazines, nous voulons ressembler à la personne sur la
couverture. De plus, les gens mis de l’avant correspondent la plupart du temps aux idéaux de
minceur et de beauté.
Il est possible que de voir ces idéaux vous démoralise plutôt que de vous inspirer.

2. Comment est-ce que je me sens quand j’utilise les médias sociaux?
Comparez votre état d’esprit avant et après avoir consulté Instagram, par exemple. Vous sentez-
vous plus heureux ou vous sentez-vous plus triste?
Ressentir de la tristesse ou de la frustration peut être lié au fait de se comparer et de constater
notre différence. La répétition du modèle de beauté sur la page d’accueil peut agir comme un
rappel constant que nous n’atteignons pas notre idéal.

3. À quels comptes suis-je abonné?
De quoi est composée votre actualité? Est-il suffisamment varié pour vous? Y voyez-vous de la
diversité corporelle? Y a-t-il de la place pour des paysages, de l’art, plutôt que seulement des
humains au physique de rêve?
L’actualité de vos médias sociaux peut être facilement adaptée à vos préférences. Vous réalisez
qu’un compte en particulier contribue à votre malaise? Il suffit de vous désabonner.
Suivre des comptes réellement inspirants, apaisants et plus inclusifs peut aider à se sentir mieux.

Voici quelques comptes Instagram prônant la diversité corporelle :
? Jessica Brodeur (jessbrod_fit)
? Jessicaprdnc
? The Womanhood Project
? Thebirdspapaya
? Danae Mercer
Nous sommes également sur Instagram (@conceptmuula) et sur Facebook (Guylaine
Guevremont – Concept MuUla), suivez-nous!

(1) Saiphoo, Alyssa & Vahedi, Zahra. (2019). A meta-analytic review of the relationship between
social media use and body image disturbance. Computers in Human Behavior.
10.1016/j.chb.2019.07.028..